Qui ne souhaite pas avoir des cheveux beaux et sains ? C’est un atout de séduction non négligeable. Mais lorsque les pointes fourchues apparaissent, les mèches deviennent cassantes ou ne poussent pas de manière correcte et les racines sont trop grasses, votre chevelure n’est pas très esthétique. Pourtant, certains de nos gestes au quotidien en sont les véritables responsables. Voici 3 habitudes à exclure pour éviter de fragiliser vos cheveux.

L’usage fréquent des appareils chauffants et de la forte chaleur

Lorsque les cheveux commencent à se fragiliser, tout le monde a tendance à accuser immédiatement les produits capillaires. Certes, il est important de bien choisir les soins adaptés au type de cheveux pour éviter de l’abîmer. Entre autres, un shampoing trop nourrissant entraîne un excès de gras aux racines.

Mais à forcer de lisser les mèches indisciplinées, de faire des boucles avec le fer ou un brushing tous les matins, la chaleur finit par détruire les cuticules des cheveux. Le marché actuel abonde en appareils chauffants qui visent à faciliter et embellir la coiffure au quotidien.

C’en est de même pour le rinçage de la crinière à l’eau trop chaude. La forte température ne fait que nuire à votre cuir chevelu et fragiliser les mèches. Les cheveux sont devenus secs, cassants voire même brûlés. Si les appareils chauffants sont incontournables, il vaut mieux utiliser un soin approfondi ou une protection thermique afin de limiter les dégâts.

Sécher ses cheveux avec une serviette et les brosser encore mouillés

Ce réflexe est assez habituel pour tout le monde. En sortant de la douche, on prend presque automatiquement une serviette et l’enrouler autour des cheveux mouillés. Le geste paraît inoffensif, pourtant il provoque des dommages assez conséquents. Il faut arrêter donc d’essorer la chevelure après son lavage avec cette lourde étoffe. Les fibres de cette dernière s’attachent aux mèches et le frottement ne fait que les abîmer davantage. Vous pouvez éponger votre tête mais évitez de frotter. Arrêtez également brosser les cheveux quand ils sont encore humides. Vous pensez parfois qu’en tant que tel, c’est plus facile de défaire les nœuds. Les mèches sont ramollies par les shampoings et les autres soins. L’eau desserre à son passage les squames des cheveux, qui assurent la protection des tiges pilaires. Les fibres capillaires deviennent ainsi plus fragiles face aux agressions extérieures.

Attacher souvent ses cheveux

Quand il fait chaud ou vous avez des cheveux un peu ébouriffés, la première idée qui passe dans votre tête est de prendre un élastique et les attacher. Il est également possible d’utiliser d’autres accessoires comme les barrettes, les pinces crabes ou métalliques, etc. Les dégâts restent les mêmes. En serrant les cheveux, la pression générée par ces outils peut casser les tiges pilaires et provoquer des maux de tête. Au pire, les cheveux finissent par chuter. Il est plus judicieux ainsi de réduire les chignons et les queues de cheval. Sinon, privilégiez les chouchous en soie ou élastiques en mousse. Si vous ne pouvez pas laisser libre votre chevelure, une tresse se présente moins destructrice.