Si vous projetez de participer à un marathon, mettre vos baskets et courir une fois par semaine ne sont pas suffisants. D’abord, il vous faut assez de temps pour vous entrainer. Ensuite, vous devez avoir un programme d’entrainement bien défini. Il est aussi nécessaire de se préparer mentalement. C’est l’ensemble de ces trois points qui vous mène vers le succès.

Le début de l’entrainement

La préparation physique est très importante avant de participer à un running. En effet, votre corps souffrira beaucoup si vous ne vous êtes pas assez entrainé alors que vous tentez de parcourir une quarantaine de kilomètres. Il se peut même que vous ayez des traumatismes. Il est alors conseillé de préparer votre corps 8 à 12 semaines avant le jour J. Si vous êtes un débutant, les 12 semaines sont obligatoires. Pour ceux qui sont à leur énième course, les 8 semaines et quelques sont suffisantes.

La planification de l’entrainement

Courir ne suffit pas pour préparer un marathon. En effet, vous risquez de vous blesser si vous vous contentez du jogging. Il vous faut également pratiquer des activités de transfert comme la natation ou le vélo. De cette manière, les jambes ne seront pas trop chargées et l’ensemble du corps sera musclé. Selon les professionnels, il faut alterner les séances de running (4 ou 5 séances) et celles des activités de transfert (2 séances). Il est aussi conseillé d’effectuer une longue sortie (plus de 35 kilomètres ou une course de plus de 3 heures) afin que vous vous aperceviez de vos possibilités.

Si vous avez sauté une séance d’entrainement, ne doublez pas les efforts de la séance sous prétexte de récupérer. Continuez tout simplement votre entrainement sans ressentir la pression.

Une bonne alimentation

Dès que vous commencez à vous entrainer, pensez à vous nourrir correctement. En effet, un régime alimentaire des coureurs est recommandé afin de mieux se préparer. Pour les deux semaines avant le running, il vous faut des aliments variés et surtout ceux qui sont riches en féculents. Ils vous aident à avoir des stocks en glycogènes, qui sont utiles pour les efforts à fournir.

Il est aussi conseillé de boire suffisamment d’eau que cela soit durant les heures de préparation, avant la course en question ou pendant la course. Cependant, boire un litre d’un seul trait n’est pas bon pour vous. Il faut en prendre petit à petit et régulièrement. Vous devez écouter votre corps et ne jamais le forcer à boire s’il n’en a pas envie. Si vous vous forcez à boire de l’eau, vous risquerez de souffrir d’hyponatrémie.

Un bon sommeil

Si vous tenez vraiment à arriver jusqu’au bout de votre course, dormez suffisamment. Les huit heures de sommeils sont exigées, voire plus. Et la veille de la course, il faut encore dormir plus pour que vous soyez au top de votre forme le lendemain.

En tout, il n’est pas facile de prépare un marathon. Cependant, si vous suivez bien tous les conseils donnés, vous n’aurez aucune surprise et atteindrez votre objectif facilement.